Le pour et le contre de la migration des courriels en infonuagique

Les courriels sont devenus un mode de communication essentiel et aussi le plus utilisé dans la très grande majorité des entreprises. Traditionnellement, les services de courriel étaient installés localement sur les serveurs de l’entreprise. Il est maintenant possible, depuis quelques années, d’utiliser un service de courriels en infonuagique. À ce jour, environ 60% des entreprises sur toute la surface de la Terre utilisent soit Microsoft Office 365 ou la Suite Google.

Selon le Bitglass 2016 Cloud Adoption Report, Office 365 est déployé dans 34.8% des organisations et la Suite Google dans 24.5%.

Pourquoi voudriez-vous migrer des services vers le cloud

La raison principale qui amène les petites et moyennes entreprises à réfléchir à la migration en infonuagique est la réduction des coûts. Le service de courriels n’est toutefois pas le seul service pouvant être migré. Toute votre infrastructure peut (théoriquement) être déménagée. Vos sauvegardes, vos fichiers et bien plus encore, tout en demeurant à un tarif mensuel selon l’utilisation ou le nombre d’utilisateurs.

Nous assistons présentement à un mouvement rapide des solutions TI traditionnellement hébergées localement dans l’entreprise qui sont maintenant hébergées par une compagnie tierce fiable et renommée.

Regardons donc le pour et le contre de la migration du service de courriels.

Arguments ‘POUR’
  • Environnement sécuritaire : Selon les experts, le stockage de données dans le cloud est une pratique relativement sécuritaire. Tous les grands hébergeurs ont des infrastructures redondantes et répliquées et se conforment à la norme ISO/IEC 27018 qui concerne la protection et la gestion des données à caractère personnel.
  • Réduction des investissements en infrastructure et des coûts de main d’oeuvre : les compagnies utilisant des services en ligne n’ont pas à investir dans des serveurs physiques et des licences et n’ont pas non plus à payer du personnel pour entretenir et maintenir cet environnement.
  • Grandes disponibilité et fiabilité : Le grand avantage de la redondance des systèmes d’hébergement infonuagique est de procurer une très grande disponbilité des services. Les fournisseurs de ces services (notamment Microsoft et Google) garantissent une disponibilité à 99.9%, ce qui représenterait moins de 9 heures d’indisponibilité par année !
  • Sauvegarde et archivage intégrés : Les entreprises n’ont pas à se soucier des sauvegardes et de l’archivage des courriels. Ces services supplémentaires sont, soit intégrés ou peuvent être activés à de très faibles coûts. Ces données sont gardées dans des sites de réplication ce qui représente un aspect rassurant en cas de sinistre.
  • Extensibilité simple et sans effort : Les services de courriels en infonuagique procurent également un avantage aux entreprises en expansion. Aucun souci d’investissement majeur à faire dans le cas de fusion ou d’embauches massives. Le service de courriels s’adapte facilement et rapidement aux nouvelles situations !
Arguments ‘CONTRE’
  • Les données ne sont pas gérées et maintenues par des employés : La contrepartie d’une économie de coûts de main d’oeuvre est la perte de contrôle sur les données. On ne peut connaître qui a accès ou travaille sur les données d’entreprise. Toute la responsabilité est transférée au fournisseur du service. Ceci peut être particulièrement sensible pour les entreprises ayant des environnements ou des activités de haute sécurité. Toutefois, il est possible d’avoir une protections supplémentaire de ce côté puisque la majorité des fournisseurs encryptent les données.
  • Pas d’internet, pas de courriels : L’inconvénient majeur des services en ligne est évidemment la nécessité absolue que le lien internet soit disponible. À défaut, aucun courriel ne peut être transmis ou reçu. Dans le cas d’un service hébergé localement dans l’entreprise, le lien internet n’est pas nécessaire pour les courriels qui sont échangés sur le réseau interne de l’entreprise. C’est donc un moindre mal. Afin de palier aux coupures internet, plusieurs entreprises installent un second lien ou offre un basculement sur un réseau cellulaire.
  • Perte de contrôle de certains aspects collatéraux : L’endroit où sont gardées les données est souvent inconnu. Aucun contrôle également sur les mises à jour logicielles. Par exemple, une migration à la dernière version Exchange a des répercussions sur la version d’Outlook dont se sert l’utilisateur. Une version antérieure ne pourra se connecter au nouveau Exchange. Ceci pourrait représenter des coûts de licences Office non-prévus.
  • Coûts sur un longue période : Il ne faut pas se leurrer. Les coûts totaux sur une longue période pour la majorité des PME seront plus élevés avec les services en ligne que pour tout hébergement local.

Chaque entreprise étant différente et avec des besoins différents, il faut peser le pour et le contre avant de prendre une telle décision. Nous pouvons vous aider en comparant avec vous les différents scénarios. N’hésitez surtout pas à demander une consultation gratuite.