Quels sont les aspects les plus difficiles de la facturation pour un cabinet juridique ?

L’apparation grandissante et de plus en plus complexe des directives des conseillers juridiques externes (OCG) place cet aspect tout au haut de la liste des réponses à l’égalité avec les exigences de la facturation électronique (e-billing). Vient ensuite le temps nécessaire pour entrer les temps à facturer (50%). La révision pré-facturation (46%) s’avère également un aspect important, suivi de près par les rabais  et les annulation de facuration accordés.

Enfin, le temps requis pour percevoir les comptes (36%) et la précision de la facturation (22%) ferment la marche.

Question précédente                                                                       Question suivante