Quelles sont les barrières aux tarifs alternatifs ou forfaitaires ?

On a demandé aux répondants d’estimer le pourcentage des services rendus qui ont été facturés autrement que sur une base horaire. Les réponses font état d’une moyenne de 20% des services rendus qui ont été facturés à un montant forfaitaire ou tout autre forme de tarification alternative.

Or, on sait que les clients, particuliers et entreprises confondus, cherchent à avoir des idées budgétaires moins variables. On a donc demandé aux professionnels quelles étaient les barrières qui empêchent l’augmentation de la proportion de la tarification alternative. La difficulté d’estimer  le temps requis pour rendre les services (69%) et l’imprécision du tarif (66%) sont les principales raisons évoquées. Viennent ensuite les attentes irréalistes des clients ou que les clients désirent absolument bénéficier d’un rabais (38% chacune).

Question précédente                                                                         Question suivante