Les 5 méthodes les plus utilisées par les pirates informatiques pour accéder à vos données privées

La cybercriminalité est en augmentation partout dans le monde et coûte extrêmement cher aux entreprises. Plus de 66 millions de nouveaux paquets de virus et de programmes malveillants ont été créés depuis 2018 et la cybercriminalité dans son ensemble devrait dépasser les 6 000 milliards de dollars d’ici 2021.

Cependant, disposer de la bonne défense et informer votre personnel de tous les conseils les plus récents peut vous aider à sécuriser votre entreprise. Jetons un coup d’œil aux 5 meilleures méthodes de piratage utilisées de nos jours afin de vous préparer, vous et vos employés.

 

Publicité « Bait-and-switch »

Les publicités “appâter-et-changer” se produisent lorsqu’un pirate informatique achète de l’espace publicitaire sur un site Web populaire et crée une fausse annonce qui a l’air légitime. Lorsqu’un internaute voit la publicité et clique dessus, il est redirigé vers un site Web dangereux qui télécharge des logiciels malveillants sur son ordinateur.

 

Bloqueurs de navigateur

Les bloqueurs de navigateur apparaissent sous forme de fenêtres contextuelles lorsqu’une personne navigue sur Internet et indiquent que son navigateur a été compromis et nécessite une action immédiate, offrant généralement à l’utilisateur un lien vers un site Web malveillant.

 

Enregistreurs de frappe

Les enregistreurs de frappe sont un logiciel passif situé à l’arrière de votre système qui enregistre toutes vos frappes au clavier et clique pour que les pirates informatiques l’utilisent ultérieurement afin de connaître vos mots de passe et de rentrer dans vos bases de données. Les enregistreurs de frappe sont beaucoup plus courants et plus dangereux que vous ne le pensez et nécessitent des logiciels de défense sérieux pour protéger vos informations.

 

Attaques par déni de service direct (DDOS / DOS)

Les attaques DDOS sont probablement la méthode de piratage la plus compliquée de cette liste et nécessitent le plus de ressources, car elles impliquent que des pirates informatiques utilisant des milliers de bots ou d’ordinateurs zombis visitent un site web à la fois, ce qui provoque une surcharge des serveurs.

 

Faux point d’accès sans fil

Les points d’accès sans fil (WAP: Wireless Access Point) couvrent d’énormes zones de villes et de centres d’affaires et notre besoin de rester connectés à Internet peut parfois nous inciter à nous connecter à de faux WAP qui suivront tout notre trafic Internet. Les utilisateurs doivent toujours éviter les réseaux sans fil qu’ils ne connaissent pas et désactiver toutes les fonctionnalités de leurs téléphones ou de leurs ordinateurs portables pour une connexion automatique.

 

Les pirates informatiques et les cybercriminels recherchent en permanence de nouveaux moyens d’accéder à vos systèmes et voler vos informations, mais MicroAge Canada propose toujours de nouveaux moyens de les en empêcher. Trouvez un MicroAge à proximité de votre entreprise afin d’explorer les possibilités s’offrant à vous pour mieux protéger votre entreprise.


Leave a Reply